Carmela Piccininno

Carmela Piccininno

Ce qui me plaît dans le papier fait main c’est son presque rien…

Une force tranquille, fragile et éphémère à la fois.

De la douceur, avec lenteur, une respiration.

L’insoutenable fragilité de l’instant.

De l’eau, des fragments, de la pulpe ; liés.

Liés par le moteur de la vie.

Vie faite de liens.

Liens tissés, tendus, détendus, noués, dénoués, rompus.

Mais toujours là.

Tout est lien.

Lien fébrile de l’instant.

Instant suspendu.

Suspendu à la Vie.